Actualités, articles et infos sur le porno : films, actrices x

Annonces

La journaliste Anna Richardson teste le “revenge porn”

La journaliste Anglaise Anna Richardson en immersion pour tester le “revenge porn” (la revanche porno utilisé par les ex partenaires indélicats).
Elle décide tout simplement de poster sur un site de “revenge porn” des images pornographiques d’elle même pour voir ce qu’il en est. Elle obtient sur le site 100 000 vues et une multitude de commentaires, la plupart extrêmement crus.

N’oubliez jamais qu’une fois que vos photos sont postés vous ne pourrez jamais les effacer totalement, elles essaiment de sites en sites sans fin. Si vous postulez pour un nouveau poste et que l’on recherche votre nom sur le net les images ressortiront obligatoirement.
Anna Richardson déclare qu’il ya trois étapes à la vengeance porno.
Tout d’abord, les amoureux éconduit, généralement des hommes chargent des photos sexuellement explicites sur Facebook ou d’autres médias sociaux sans le consentement de leur ex. Puis, une fois qu’ils sont en ligne il n’y a pas moyen de savoir où les images peuvent finir. Les images vont sur des sites pornographiques de vengeance où elles sont consultées des centaines de milliers de fois par des gens qui veulent se venger certainement de leurs propres problèmes et humilier encore davantage les victimes.
La dernière et la plus horrible étape, ce sont les commentaires ces sites.
Dans les utilisateurs des sites de vengeance porno, les membres gagnent des points ou éloges s’ils conduisent les victimes à l’automutilation et au suicide. Anna a dit qu’elle était profondément ignorante de cette affreuse réalité avant son enquête.

Maintenant les coupables de ce genre de délit sont punis sévèrement et impitoyablement et c’est heureux.

Evidemment elles tenteront de vous faire prendre des unités pour être en duo avec elles et faire des cochonneries, libre à vous de vous laisser tenter. Je trouve les systèmes actuels sains et non dangereux pour le budget, car en fait on ajoute des sous sur un compte, de quelques euros à des centaines d’euros et quand on est en privé avec une fille de son choix cela décompte de ce compte mais donc aucun danger d’aller plus loin. C’est ce qu’on appelle en téléphonie le forfait bloqué je crois. tant que vous n’aurez pas décidé d’ajouter des sous de votre plein gré vous ne pourrez pas les dépenser, je pense que c’est sérieux comme façon de voir et sans stress.
L’inscription et les dialogues en public sont gratuits évidemment.
Système garanti par journalduporno.com


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.