Actualités, articles et infos sur le porno : films, actrices x

Stars du X

Les stars du x au Japon se mobilisent pour de la charité (Boob aid)

Le 25 aout 2014.
TOKYO: Un groupe de stars du X au Japon se préparent à faire tripoter leurs seins par leurs fans pendant 24 heures ce week-end pour un événement de charité qu’on pourrait traduire par Les seins contre le Sida (Boob aid).
Les neufs stars de cinéma adulte ont dit aux médias locaux ce lundi qu’elles pouvaient à peine contenir leur excitation à propos de laStop sida!” qui sera diffusée en direct.
Elles ont demandées
peut-être un peu optimistes : s’il vous plaît soyez doux. “Je suis vraiment impatiente que beaucoup de gens caressent mes seins“, a déclaré Rina Serina au journal Tokyo Sports. Mais je serais très heureuse s’il vous plaît d’être délicat“.

L’événement, le 12e depuis son lancement en 2003, sera diffusé sur la télévision par câble adulte, avec des parieurs, un don à la campagne anti-sida en échange d’une sensation. Il vient après le chahut sexiste d’une assemblée de femmes à Tokyo qui a défrayée la chronique, en soulignant la vision encore ancienne envers les femmes qui est imprégnée dans la société japonaise.

“Je n’ai jamais pensé que mes seins pourraient faire avancer à la société”, a ajouté Rina Serina (soumise dans les films pornos et souvent traitée comme un poney), pas avare de contradiction. L’actrice porno Iku Sakuragi âgée de 21 ans n’a pas hésité à envisager de se faire toucher la poitrine par des centaines de paires de mains. “C’est de la charité”, a déclarée l’actrice. Pressez les, donner de l’argent, soyons heureux.

Les législateurs du parti au pouvoir du Premier ministre japonais Shinzo Abe ont déclenchés un tollé en Juin quand ils ont soumis un groupe de femmes d’Ayaka Shiomura de sarcasmes sexistes, en criant: “Pourquoi ne vous mariez vous pas?” au cours d’un débat sur ​​la maternité.
Le Japon a l’un des taux les plus faibles de participation des femmes dans l’activité économique dans le monde développé. A la fois le manque de structures d’accueil et un accompagnement professionnel très pauvre, un sexisme profondément enraciné, tout cela dans le but de maintenir les femmes à la maison.
Le “squeeze-o-thon” de 24 heures commence à 20 heures (19 heures, heure de Singapour) le samedi 30 août 30 et est soutenu par la Fondation du Japon pour la prévention du sida.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *