Actualités, articles et infos sur le porno : films, actrices x

Articles

Susan Sarandon ne sait pas grand chose sur la pornographie et l’ érotisme d’aujourd’hui

Susan Sarandon ne sait pas grand chose sur la pornographie.

La star de 69 ans a fait les manchettes la semaine dernière quand elle a dit qu’elle voulait diriger et faire de la pornographie qui plairait aux femmes. Sarandon dit qu’elle est motivée parce que “la plupart” de la pornographie n’est pas agréable d’un point de vue féminin.
Le monde du porno lui a répondu : F — off! (Va te faire voir !).

Porno féminin

Porno féminin


Il y a beaucoup de moments érotiques qui plaisent aux femmes dans la pornographie d’aujourd’hui, ses responsables disent cela en contradiction avec les commentaires de Susan Sarandon disant que tout le porno est brutal. Voici un extrait de Maria Beatty dans “La Veuve Noire” (BLEU PRODUCTIONS).
Sarandon ne regarde pas le bon type de porno.
“Quand j’entendu ce qu’elle a dit, tout mon corps a réagi”, a déclaré Joanna Angel, qui fait de la pornographie hardcore et le distribue à BurningAngel.com.
femme dirigeante dans le porno : Bree Mills avec l'actrice à gauche Jessa Rhodes.

femme dirigeante dans le porno : Bree Mills avec l’actrice à gauche Jessa Rhodes.


“Si tu veux faire un porno vas y, Susan, fait le” a continué Angel. “Mais pourquoi dire Tout est abominable”. C’est arrogant et sans instruction. C’est comme si j’allais chez le médecin en lui disant: “Je pourrais faire mieux”.

Après avoir parlé avec Angel, j’ai plongée profondément dans le monde de la pornographie féminine. J’ai parlé à Bree Mills, dont le studio totalement-féminin “Girlsway” réalise des mini-séries comme “The Turning”, qui font allusion à une apocalypse lesbienne à venir. J’ai discuté avec Maria Beatty, dont le “Bleu Productions” rend somptueux des films d’art qui sont plus comme des poèmes porno que ce dont Sarandon parle. Et j’ai parlé avec Shine Louise Houston, dont le “Superfreak” a gagné le prix de la “meilleure scène dyke de sexe” à la cérémonie des “Feminist Porn” en 2007. Si cela ne donne pas de la crédibilité à la pornographie favorable aux femmes, je ne sais pas ce qu’il faut !

À vrai dire, leurs activités artistiques ne sont pas pour moi. Je suis un mec, donc deux femmes qui parlent pendant 30 minutes de penser à discuter de ce qu’elles aimeraient faire les unes aux autres à un moment donné ne va pas me sembler intéressant. Cela dit, je n’oserais pas condamner toute une industrie comme Sarandon l’a fait.

“Quand elle parle de porno, ça sonne bizarrement, du sexe rapide, des clips que vous pouvez regarder pendant deux ou trois minutes”, a déclaré Beatty. “C’est la durée d’attention d’un grand nombre d’hommes. Mais les femmes aiment l’idée de et la contemplation, l’intensité du toucher. L’excitation et la stimulation. C’est la clé pour beaucoup de femmes. Voilà ce qui les amène à l’orgasme”.

Je lui ai dit que j’allais essayer de m’en souvenir. Mais, vous savez, eh bien, je suis finalement juste un homme.

Pourtant, je donne à Beatty beaucoup de crédit pour sa vision. Son film “La Veuve Noire” passe les 40 premières minutes dans un cimetière (une femme récemment devenue veuve pleure un amour perdu). Dans des flashbacks, nous voyons beaucoup de léchage, de la fessée (avec et sans croix), de la cire chaude, de la cravaches et de la servitude, mais un film d’Adrian Lyne montrerait plus de sexe. La veuve accroche finalement avec une autre pendant environ 40 minutes dans le film, mais la scène de sexe culminante implique des baisers, et l’indication que les femmes vont bientôt se rencontrer hors caméra en privé.

Maria Beatty "The Black Widow ", montre ce genre d'action.

Maria Beatty “The Black Widow “, montre ce genre d’action.

Mills de “Girlsway” dit qu’elle aime se concentrer sur l’histoire, la mise en place et la psychologie du sexe, qui, à en juger de mon examen exhaustif de son site, semble être une façon de dire: Nous parlons beaucoup, il y a une avec un baiser sans fin avant que les deux femmes aient des rapports sexuels incroyable sur un canapé en cuir.

“Notre épisode mène à une rencontre sexuelle, mais la quantité de temps sur l’accumulation ou les femmes réagissent les unes aux autres est la majorité de ce que nous faisons”, a déclaré Mills. “Si Susan Sarandon veut se renseigner, je lui donne une adhésion à vie à Girlsway”.

Bien sûr, même dans le monde du porno féminin, il y a des différences d’opinion à la vieille question, “Qu’est-ce que veut une femme?”.

Angel dit que les femmes veulent les “trucs vicieux”. Et elle devrait le savoir. Son travail est (et je le dis avec tout le respect) vraiment, vraiment torride, même si elle a un grand sens de l’humour.
Dans un film, une femme lesbienne dit à sa fiancée qu’elle se sent comme si elle devrait avoir des relations sexuelles avec un homme juste une fois avant de se marier. L’homme qu’elle prend ? Un gars bizarre en Pyjama d’enfant et jouant du ukulélé. Bien sûr, il se réveille et la scène de sexe qui suit donnerait au pape une crise cardiaque.
Je fais beaucoup de pornos différents: Mais beaucoup de femmes me disent qu’elles veulent les trucs directement et sans intrigue, “Angel a continué” Elles veulent les trucs vicieux. Les hommes ne m’en disent même pas autant que les femmes”.

“Le sexe est un dialogue entre deux personnes et les voir négocier ce qu’ils veulent faire à l’autre personne. Il y a un pic et après un point culminant” me disait Houston. “Susan Sarandon n’a probablement pas vu ce genre d’action”.

Donc, même si les directrices de films porno sont en désaccord au sujet de leur art, elles sont toutes d’accord sur une chose: Susan Sarandon peut leur embrasser le cul.

Joanna Angel

Joanna Angel


L’avis de Joanna Angel:
La star du porno et directrice Joanna Angel a appris que Susan Sarandon voulait réaliser de la pornographie et elle a juste ri. Mais si Sarandon veut vraiment diriger de l’érotique, voici les conseils d’Angel.

D’abord “bonne chance”. Directrice de porno ce n’est pas facile. C’est un travail difficile. L’ensemble du processus est difficile.
Il y a des moments où vous avez une idée, vous commencez à filmer mais cette idée ne fonctionne pas pour les artistes particuliers que vous avez et nous devons changer. Ceci est un art où les variables sont les gens. Peut-être il y a un type particulier de sexe que je veux voir, mais ces acteurs particuliers ne disposent pas de ce genre de sexe. Peut-être que je voulais de la romance, mais la chimie entre ces personnes est rude et vicieuse.

“A Hollywood, les gens ont un script et les acteurs sont formés pour être cette personne. Mais dans le porno c’est différent. Chaque scène porno va être différente. Oui, vous pouvez les mettre dans des tenues, mais les gens vont avoir des relations sexuelles de la façon dont ils ont des rapports sexuel. Vous ne pouvez les diriger à ce point là”.

“C’est le genre de chose à laquelle Susan Sarandon n’a pas pensé”.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *