Actualités, articles et infos sur le porno : films, actrices x

Articles

Mia Khalifa actrice porno d’origine Libanaise

Le 6 janvier 2015, nouvelle traduite de Newsweek.
Une actrice porno d’origine libanaise.
Agée de 21 ans, Mia Khalifa ( son pseudo) s’en sort plutôt bien. Elle est instruite, a un emploi qui paie bien et réussit dans son domaine. Elle est une fille dont n’importe qui pourrait être fier.
Sauf ces parents qui ne le sont pas. Ils sont gênés, dit-elle, parce que son travail est dans le porno. Et Khalifa n’est pas n’importe quelle star du porno, elle a été récemment classé l’actrice la plus populaire sur Pornhub.com, le 71e site le plus visité dans le monde, selon le cabinet d’analyse de trafic Web Alexa (pour comparaison, cnn.com se places 73ème et nytimes.com se classe 97ème). En moyenne, chaque jour, des millions de personnes à travers le monde voient le visage de Khalifa et d’autres parties de son anatomie aussi.
Née à Beyrouth, ses parents s’installent à Montgomery County dans le Maryland quand elle avait environ 10 ans. Elle a un B.A. dans l’histoire de l’Université du Texas à El Paso. Basée à Miami, elle a son propre lieu de résidence à un moment où une personne sur quatre de son âge vit encore chez ses parents.
Pour les parents de Khalifa (des immigrants libanais), la pornographie n’est pas une façon acceptable de gagner sa vie. Et au cours des dernières semaines, le débat sur son choix de carrière s’est étendue au-delà d’un désaccord dans la famille à une conversation nationale au Liban sur le rôle de la pornographie et de l’Internet.
De son propre aveu, Khalifa n’est pas très intéressé par la politique libanaise. “Je ne veux pas que nous soyons victimes d’intimidation par la Syrie ou Israël, mais je suis assez indifférente envers tout ça”, dit-elle dans une interview à Newsweek. Elle n’est pas timide au sujet de son origine libanaise sur les médias sociaux. Sur son bras gauche un tatouage des premières lignes de l’hymne national libanais : كلنا للوطن للعلى للعلم (traduction: Chacun d’entre nous pour notre pays, pour notre drapeau et Gloire !). Sur son poignet droit est un tatouage de la Croix des Forces libanaises, le symbole d’un parti chrétien conservateur politique libanais opposé au régime de Bachar Assad.
Son père est un partisan des Forces libanaises, dit-elle. Elle a tatouée cette croix sur son poignet il y a deux ans, après l’ attentat de Beyrouth d’octobre 2012, pour appuyer son père, “pour lui montrer que je suis de son côté”.
Les deux tatouages ​​ont suscités la controverse au Liban. Ses détracteurs disent qu’elle est la honte de son pays en apparaissant dans le porno avec l’hymne national libanais tatoué sur le corps, dit-elle.
Le Liban avec un peu moins de 5 millions d’habitants est l’un des pays les plus libéraux au Moyen-Orient et a la plus grande diversité religieuse de toute les nations dans la région.
Mais il a passé les années 1975 à 1990 enfermé dans une guerre civile sanglante, ce qui se reflète encore dans le paysage politique polarisé d’aujourd’hui. Au cours des dernières années, il a été en proie à une impasse politique, 10 mois en 2013 et 2014 sans gouvernement parce que ses coalitions conservatrices et libérales n’ont pas pu arriver à un accord.
Ses parents conservateurs l’ont désapprouvée dans les médias libanais dit-elle. “Personne dans ma famille ne me parle”.
Elle décrit ses parents comme extrêmement stricts, autoritaires, et très conservateurs, assimilés à la culture américaine par leur intérêt pour le parti républicain.
“Peu de parents sont heureux d’apprendre que leur enfant a choisi de poursuivre une carrière dans la pornographie” dit Khalifa.
Mais qu’est ce qui arrive quand votre carrière devient l’ objet d’un débat national ? “Ca devient vraiment trop” dit-elle, attirer l’attention au Liban dans les chaînes d’information libanaises et dans le  monde entier et tous que ce soit mes cousins ​​au second degré ou des amis de la famille sont au courant maintenant…”.
Khalifa dit qu’elle se sent coupable et que sa famille a été pris dans la controverse. “J’ai traîné leur nom dans la boue” dit-elle. “Je me sens coupable que tous leurs amis sachent maintenant puisque tout est sur ​​les médias libanais. Mais cela n’a jamais été mon intention. “Divers experts et commentateurs ont focalisés sur Khalifa comme un tournant dans le débat actuel sur la pornographie et de l’Internet dont on parle au Liban.
D’autres, comme l’auteur britannique libanais Nasri Atallah, à pris sa défense. “L’indignation morale à propos de Mia Khalifa, sans doute la première star du porno libanaise, est mauvaise pour deux raisons”, a t-il écrit sur ​​Facebook . “D’abord et avant tout, en tant que femme, elle est libre de faire ce qu’elle veut avec son corps. Deuxièmement, comme un être humain sensible qui vit à l’autre bout du monde elle est en charge de sa propre vie, et ne doit absolument rien dans le pays où elle est née.
C’est étrange cette perception libanaise que votre devoir vienne en premier et que votre vie personnelle passe au second plan”.
L’ Internet au Liban, bien que lent (seulement Beyrouth a le 4G ) , n’est généralement pas limité, selon un rapport de 2014 de l’ organisme de surveillance internationale Freedom House. Mais cela pourrait changer. En Septembre, le ministère des télécommunications du pays a ordonné aux fournisseurs de services Internet de bloquer l’accès à six sites pornographiques pour des raisons de “décence de la société”. Khalifa soupçonne que cette intense concentration sur son cas peut être lié. “Je pense qu’Ils m’utilisent comme un outil”, dit-elle.
La plupart des messages de haine que Khalifa a sur ​​les médias sociaux vient de Libanais qui ont vu ses films, dit-elle. Les menaces de mort ne sont pas rares.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *